blog-post-img-696

Un autre mode d’accompagnement associatif

Dans un contexte économique de tension, de concurrence forte et de pression internationale, les associations jouent un rôle majeur. En se préoccupant de la satisfaction du bien-être individuel et collectif, en participant au vivre ensemble, dans une approche de proximité, elles proposent des solutions nouvelles face aux défis actuels. Leurs diversités d’organisations, de domaines d’intervention, de modèles socio-économiques leur confèrent un atout indéniable : elles peuvent s’accorder à tout loisir à la diversité sectorielle et territoriale. Mais pour cela, elles doivent répondre à de nouvelles conditions : un changement dans l’engagement associatif, de nouvelles modalités partenariales avec les financeurs et aussi une réduction des soutiens qui entraine un accès plus rude. De fait, il y a un fort enjeu à professionnaliser celles-ci en soutenant l’idée d’être à la fois dans le respect de l’utilité sociale, et, environnementale et dans l’efficacité.

Face à cette situation et aux exigences reposant sur les gouvernances, les responsables associatifs et leurs équipes doivent être épaulées. Bien sûr, l’accompagnement associatif  n’est pas une démarche nouvelle, mais il en devient un enjeu central. A cette seule condition, les projets associatifs se voient pérenniser.

Accompagner une association, c’est d’abord en reconnaître les spécificités. Nous avons abordé précédemment la variété de formes. D’autres critères les rendent particulières : leur caractère non lucratif et la coexistence entre activité bénévole et travail salarié notamment. Bénévoles comme salariés soutiennent un engagement au projet avec deux regards différents. A leurs niveaux, ce sont des hommes et des femmes investis, pleins de conviction, qui bien souvent tiennent tous au caractère non lucratif du projet qu’ils portent. La diversité associative tient donc aussi à la diversité de ces ressources humaines.

Diversité de secteurs d’intervention, diversité territoriale, diversité des modèles économiques, des ressources humaines et financières. Comment accompagner ces structures multifacettes ?

Pourquoi pas le coaching associatif ? Nous pouvons parler d’accompagnement associatif bien entendu, mais la posture de coach apporte à l’accompagnement une méthodologie innovante.

Qu’est-ce qui rapproche le coaching associatif des autres types d’accompagnement ?

  • Des enjeux identiques : soutenir la vie associative, s’adapter aux changements, faire évoluer les modèles économiques, développer des projets, asseoir la crédibilité aux yeux des financeurs, en synthèse consolider la structure et pérenniser les emplois,
  • Il fait en sorte que la gestion associative soit au service du projet (accompagner un dirigeant bénévole à assumer son rôle par exemple)
  • Au même titre que les autres types d’accompagnement, il participe à l’acquisition de nouveaux comportements et, de fait, initie un changement,
  • Il permet de donner des clés pour comprendre les relations économiques et sociales internes et externes,
  • Les postures se rejoignent sur des savoir-être : bienveillance, écoute, capacité à créer du lien,  relation de parité avec les mandataires de l’accompagnement, confidentialité …,
  • Avant tout, c’est un accompagnement PAR & POUR l’association. Sans contrat (d’objectifs, d’action), pas de coaching, pas d’accompagnement associatif non plus. C’est une démarche volontaire, qui répond à un besoin identifié,
  • Le coaching associatif s’appuie sur les cadres de référence, c’est-à-dire, les regards de chacun (individuellement et collectivement) sur la situation vécue. En cela, il tire partie de la diversité des pratiques tout en se refusant à toute normalisation. Il permet de coconstuire les méthodologies et les outils adaptés à la structure. Il met en valeur les ressources humaines, au sens premier du terme,
  • L’accompagnateur-coach peut ne pas avoir de compétences dans le secteur d’intervention. Ce regard neuf et naïf est d’ailleurs un gage de remise en question pour l’association,
  • L’accompagnement issu du coaching met en mouvement, dans l’instant. Une posture spécifique permet cela : la métacommunication. Il s’agit de communiquer sur la manière dont on communique. L’accompagnateur fait le pari que se joue dans l’instant ce qui se joue ailleurs. Avec cette hypothèse, les problématiques se voient dénouées par les acteurs eux-mêmes. En cela, l’association se met en jeu, en mouvement, elle se mobilise immédiatement,
  • Conséquence des points précédents, le coaching associatif développe une logique de co-responsabilité avec tous les acteurs concernés. Il permet d’initier l’intelligence collective qui transforme un groupe en équipe.
  • Le coaching suit un plan d’actions qui peut être revisité à tout instant, s’appuyant au plus près de la réalité apportée par les acteurs.
  • Il garantit l’autonomie de la structure et de ses membres au-delà de l’accompagnement. En tout état de cause, l’accompagnateur peut compléter sa posture par du conseil. En revanche, son approche ne sera pas centrée sur cela mais bien sur de l’émergence de solutions par la structure elle-même. Revisitant la situation autrement, se voyant approprier de nouvelles compétences, elle sera à même de mener cette nouvelle méthodologie sur un autre sujet.

Qu’est-ce qui permet de qualifier ce mode d’accompagnement d’innovant ?

  • Avant tout, c’est un accompagnement PAR & POUR l’association. Sans contrat (d’objectifs, d’action), pas de coaching, pas d’accompagnement associatif non plus. C’est une démarche volontaire, qui répond à un besoin identifié,
  • Le coaching associatif s’appuie sur les cadres de référence, c’est-à-dire, les regards de chacun (individuellement et collectivement) sur la situation vécue. En cela, il tire partie de la diversité des pratiques tout en se refusant à toute normalisation. Il permet de coconstuire les méthodologies et les outils adaptés à la structure. Il met en valeur les ressources humaines, au sens premier du terme,
  • L’accompagnateur-coach peut ne pas avoir de compétences dans le secteur d’intervention. Ce regard neuf et naïf est d’ailleurs un gage de remise en question pour l’association,
  • L’accompagnement issu du coaching met en mouvement, dans l’instant. Une posture spécifique permet cela : la métacommunication. Il s’agit de communiquer sur la manière dont on communique. L’accompagnateur fait le pari que se joue dans l’instant ce qui se joue ailleurs. Avec cette hypothèse, les problématiques se voient dénouées par les acteurs eux-mêmes. En cela, l’association se met en jeu, en mouvement, elle se mobilise immédiatement,
  • Conséquence des points précédents, le coaching associatif développe une logique de co-responsabilité avec tous les acteurs concernés. Il permet d’initier l’intelligence collective qui transforme un groupe en équipe.
  • Le coaching suit un plan d’actions qui peut être revisité à tout instant, s’appuyant au plus près de la réalité apportée par les acteurs.
  • Il garantit l’autonomie de la structure et de ses membres au-delà de l’accompagnement. En tout état de cause, l’accompagnateur peut compléter sa posture par du conseil. En revanche, son approche ne sera pas centrée sur cela mais bien sur de l’émergence de solutions par la structure elle-même. Revisitant la situation autrement, se voyant approprier de nouvelles compétences, elle sera à même de mener cette nouvelle méthodologie sur un autre sujet.

Responsables associatifs, vous êtes prêts à oser?  Le coaching est fait pour vous, pour la réussite de votre projet collectif.

 

Sandrine Pierre 66 articles

Coach professionnelle et formatrice : OKness, authenticité, écoute active, bienveillance, place à l’inattendu, créativité, plaisir, efficacité, réalisme participe de ma posture de coach.

Pas de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaires, laissez le vôtre en premier !

Laisser une réponse

Les règles du blog
Tout propos contraire à la loi ou insultant ne sera pas publié. Vous pouvez utiliser du code HTML en commentaire.

Bienvenue dans l’univers du coaching et de l'accompagnement d'entreprise… Bienvenue à l’Atelier du Développement !

En quoi puis-je vous aider ? Vous vous questionnez ? Vous voulez atteindre un but et vous avez besoin d’être accompagné pour dépasser un obstacle, pour vous-même ou pour votre équipe ? Vous souhaitez stimuler l'intelligence collective et la performance d'équipe dans votre organisation ?

 

De quoi avez vous besoin au fond ? D’y voir plus clair, d’être informé, encouragé ? De mobiliser votre équipe ? De mettre à jour de nouvelles solutions peut-être ?

Parlons de vous

Ce blog, c’est une histoire naissante, je le souhaite, entre vous et moi. Vous y trouverez des anecdotes, des outils, des réflexions… J’espère toute une panoplie d’arguments et de moyens pour vous motiver à avancer vers votre réussite !

 

De ce pas, faisons connaissance, partageons, parlons de Coaching, d’Analyse Transactionnelle, et de… Vous avant tout !